2 commentaires sur “Mars : la NASA réduit la zone d’arrivée du rover Curiosity

  1. Dès qu’il s’agit de Mars, on dirait que la NASA "perd ses vaisseaux" avec indifférence : il est quand même très surprenant que près de 50 ans après le premier survol de Mariner IV, la NASA n’ait JAMAIS cherché à identifier ce qui détruit autant de sondes !… ( à moins bien sûr que, "conspirativement" parlant, on soupçonne l’administration US de très bien le savoir et donc de ne rien faire pour éviter cette "sélection" : celles qui échouent avaient des missions très ambitieuses, notamment le projet européen de ballon dérivant de "Mars 94" … ou les 2 sondes russes "Phobos" qui ciblaient précisément le plus gros satellite de Mars , que l’astrophysique soviétique soupçonne d’être creux et donc artificiel !…)

  2. " que l’astrophysique soviétique soupçonne d’être creux et donc artificiel !"

    non mais là vraiement n’importe quoi !! haha !!

    et pour ce qui est des raison de ces échecs (en tout cas pour ceux qui sont arrivés en approche de la planète) : terrain hostile, distances immenses donc temps de reactivité sur terre trop lent, condition atmosphérique, technologie encore bien trop archaique, etc…

Les commentaires sont fermés.