2 commentaires sur “Une pluie rouge tombe en Inde

  1. Ce qui me gène dans cet article original paru sur LA VOIX DE LA RUSSIE : " Selon certaines sources, cette pluie rouge-sang colore………….." les sources ne sont pas citées puis : "Les spécialistes ont étudié ce phénomène et ont conclu…………."… Cela sent la nouvelle à sensation car aucun nom n’est cité permettant de vérifier l’information, aucune référence à aucun laboratoire reconnu, aucun scientifique connu etc.
    Mais bon il faut tout envisager. Partons donc du principe que cet article nous dise la vérité.
    .
    Si tel est bien le cas, les conséquences sont énormes. Si ces " microbes " ont été apportés par une comète ( laquelle ? ) et sachant que les comètes proviennent pour la plupart du nuage d’Oort, c’est à dire à l’extrême limite de notre système solaire à environ 1 année-lumière de notre soleil, nous rencontrons un problème de température. Si, comme il est dit ces microbes sont hyperthermophiles, ils n’ont pas du voir le jour dans ce nuage d’Oort dont la distance laisse penser que nous sommes proches du zéro absolu ( dont la valeur théorique est -273,15 °C à quelques décimales près ). En tout cas, nous sommes bien en dessous des températures requises pour des combinaisons moléculaires ( leur position était proche de l’état stationnaire).
    .
    Donc, soit ces microbes ont vu le jour ailleurs ( hors de notre système ) soit ils ont vu le jour dans notre système mais se trouvaient très proches du soleil, ce qui nous ramène à plusieurs milliards d’années en arrière. Si cette deuxième hypothèse est la bonne, cela vient compléter l’histoire de notre système ou même réécrire partiellement sa genèse. " il y aurait eu un temps où ce qui se trouve à la limite de notre système se trouvait près de son cœur " ( de quoi révolutionner une partie de l’astrophysique ). Si tel est bien le cas, à quoi serait due cette migration ? La vie terrestre a commencé pense-t-on il y a un peu plus de 3 milliards d’années, idem certainement pour Mars. Mais quelques centaines de millions d’années plus tard a eu lieu une "gigantesque partie de bowling" dans notre système. C’est à cette époque que la Terre a très certainement été heurtée par un corps de grande taille ( ce qui provoqua la naissance de la lune ) et c’est également à cette époque que Mars aurait eu son atmosphère soufflée dans l’espace entrainant aussitôt la pulvérisation complète de son eau ( ce qui peut nous donner une idée des potentielles formes de vie que l’on pourrait y trouver, à l’état de bactérie ou proche de cet état )…
    .
    Peu de temps après, on peut raisonnablement estimer que le système solaire était stable et que les planètes étaient à la place que nous leur connaissons aujourd’hui, en équilibre entre éjection et attraction. Donc il n’y a pas eu depuis cette " partie de bowling " d’expansion de notre système, pas plus qu’il n’y en a de nos jours… Donc, ces microbes auraient vu le jour il y a plus de 3 milliards d’années et auraient migré vers les confins de notre système pour s’arrêter dans cette bulle gigantesque qui nous entoure et que l’on appelle nuage d’Oort. Au passage, auraient-ils ensemencé notre planète ? Nous ne sommes pas encore en état de l’affirmer.
    .
    Comme on le voit, ce scénario est lourd de conséquences et de déductions…. L’une d’entre elles, et non la moindre, serait que nous avons enfin trouvé une source de vie extérieure à la notre…
    .
    Affaire à suivre de près…

Les commentaires sont fermés.