12 commentaires sur “Un minerai rare trouvé sur la Lune découvert en Australie

  1. En faite je me suis toujours demandée sporadiquement pourquoi que les astronomes et géophysiciens croient que les astres ont leur propres spécificités en tant que géologie?…Je ne suis pas une spécialiste en rien de tout ça mais il me semble logique et tout à fait naturelle que la lune ou autre aurait les mêmes choses en quantités différentes peut être mais pareil ..en tant que roches etc…puisque l’univers est un ensemble ….et il n’y a pas de raison qu’il y aurait une grande différence …bon il me semble
    …même si une planète aurait plus de ceci ou de cela ok mais …toutes les planètes doivent avoir les mêmes choses…à part les planètes gazeux…mais même ça ces gaz peuvent se trouver aussi sur terre..
    Alors…
    Cap.

  2. Bonsoir,

    Évoquer la naissance de la lune peut aider partiellement à la compréhension du problème… Plusieurs théories ( au nombre de 4 ou 5 ) tentent d’expliquer le phénomène, 3 théories principales ont été retenues à partir des années 70 date à laquelle des échantillons lunaires ont été ramenés sur terre. Une constante dans ces 3 théorie : la lune serait plus jeune que la terre de 200 à 300 millions d’années. Les deux théories les plus raisonnables sont celles des planètes jumelles et celle d’un impact d’astéroïde.

    Concernant les planètes jumelles, on pense qu’il y a environ 5 milliards d’années, l’agrégation des matériaux entourant la sphère solaire aurait donné naissance aux planètes et durant ce processus, notre planète se serait formée en même temps qu’une plus petite planète à ses côtés : la lune. Notre satellite aurait donc le statut de ‘ protoplanète ‘ et pourrait être considéré comme le corps astral, la plus petite planète, la plus proche de la terre ( 370.000 km en moyenne ).

    Théorie de l’impact : la Terre aurait été percutée par un astéroïde de grande taille, un morceau de notre planète aurait été éjecté pour être peu de temps après capturé par l’attraction terrestre et se mettre en orbite autour d’elle. ( en fait cet impact se serait passé en deux temps : Impact / éjection / retombée de l’élément arraché qui a son tour crée un impact et éjecte ce qui allait devenir la lune ).

    Ces deux théories offrent l’avantage de justifier les similitudes entre notre planète et la lune sur le plan des composants minéraux. La grande similitude entre les isotopes ( types d’atomes ) de l’oxygène que l’on trouve en même proportions sur terre et sur la lune trouve alors son explication, de même que la présence de tranquillityite.

    Une troisième théorie lourde d’implication consiste à imaginer que la Lune existait déjà en tant qu’astre et serait venue des confins du système solaire pour, dans sa course, être capturée par la Terre et devenir son satellite… Cette explication, la plus simple des trois proposées, impliquerait qu’il existait alors au delà de l’orbite de Pluton, une ou plusieurs planètes ou protoplanètes telluriques semblables à notre terre ( de quoi alimenter les théories catastrophistes concernant 2012 ) et nous donnerait un cliché plus complet de la formation de notre système. Une grande implication aussi dans ce cas serait de dire que si 2, 3 ou 4 planètes semblables à la terre existaient aux origines (même si la vie n’aurait pu s’y développer), cela prouverait surtout que nous ne sommes pas un cas unique et conforterait la probabilité d’une grande quantité de planètes semblables à la notre (sur le plan de la structure ) dans la galaxie et dans l’univers ( isotropie ? )…

    L’astrophysique est une science qui comporte beaucoup de théories mais peu de certitudes. Le puzzle se met lentement en place, très lentement. Les trois théories évoquées sont considérées comme les plus probables par la communauté scientifique mais l’histoire de la lune est encore bien floue.

    Cordialement

  3. bonsoir Capucine,

    Il y a beaucoup de bon sens dans ce que tu dis. Effectivement il n’y a pas de raisons valables de croire que les choses sont différentes ailleurs. C’est ce que l’on appelle l’ ISOTROPIE de l’univers, cela veut dire que quelque soit la partie de l’univers que l’on observe, on y remarque les mêmes choses :-)

  4. Non, pas tout à fait Capucine ;)

    Par exemple notre planète a une activité tectonique assez importantes (les plaques qui séparent les continents, les failles et volcanisme associés…) : ce type d’activité créé des roches et minéraux qui ne sont possibles que sur des planètes ayant le même type d’activité (du volcanisme au moins). Or, il ne semble pas exister de plaques tectoniques sur plusieurs planètes de notre propre système solaire… donc certaines roches et minéraux ne peuvent être présents partout dans l’univers et (heureusement) il est probable qu’il y ait des planètes qui possèdent des caractéristiques (au niveau thermiques, fluides et même magnétiques) que nous ne pouvons encore connaître, donc probablement de nouveaux matériaux à découvrir…

    D’ailleurs, cherchez sur le collisionneur d’atomes : ils ne cherchent pas que le bozon, mais aussi les nombreux éléments et combinaisons d’éléments qui nous manquent (c’est prouvé scientifiquement) qui constituent la matière de l’univers : il nous manque des centaines de ces éléments et alliages (on en trouve de nouveaux chaque année) qui constitueront les matières de demain… le plastique en est une par exemple : pas sûr d’en trouver facilement sur Mars par exemple ;) Mais rien ne prouve que le "plastique" naturel n’existe pas quelque part : l’être humain l’a bien créé ! (comme tant d’autres matières et alliages)…

  5. Merci à Vous 2 Francis et Yves d’avoir répondu et éclairer un peu ma lanterne..
    .c vrai que les théories qui existent sur l’origine de la lune je les connaissaient un peu mais pas en détail…je me pose aussi pleins de questions sur le soleil….et la vie…sur terre et la vie sur les autres planètes qui tournent autour de leur soleil…
    Ily a fusion/explosions nucléaire en permanence sur le soleil ou les soleils dans l’univers…ce que nous avons comme bombes nucléaires est un pff! à côté….
    de fil en aiguille on peut se dire que le soleil ou les soleils en fait est à l’origine de toutes ces métaux tous ces gaz etc etc qui existent dans l’univers.. donc toujours de fil en aiguille et de milliards d’années en milliards d’années …est le ou sont les composants universel de toutes vies. existantes dans l’univers ..tout simplement…

    donc le soleil par lui même tout seul et le fait que ce/ces soleils existent soit (comme pour tout le reste mais encore plus pour le soleil) un mystère…

    Quand on va plus loin dans la réflexion….on peut dire aussi que nous humains ou animaux avons une partielle de ce soleil en nous puisque nous avons besoin de ce soleil pour vivre…nous avons besoin de chaleur d’électricité pour faire battre notre coeur…et on va plus loin …on peut dire que mentalement psychiquement nous avons besoin de ce soleil et de sa lumière sur notre rétine pour que le moral aille mieux…
    en faite si on va encore plus loin on peut dire que nous sommes une parcelle de ce soleil …puisqu’on a besoin de ce qu’il a…en dose homéopathique….
    donc Il Est la Vie … bien sûr on peut s’arrêter sur le côté explication scientifique sur ces besoins extérieurs mais le moral …est dans un autre domaine…et on peut continuer longtemps comme cela avec les analyses et les corrélations…
    Merci
    Cap

  6. Merci à vous 3 sur votre discussion intéréssante, sur la rubrique Lune il y a quelques éléments qui peuvent vous aider sur quelques ponts de notre satellite naturel.

  7. bonjour Yves,

    Merci pour ces éclaircissements. J’aimerais compléter ton explication en précisant qu’une grande quantité de minéraux ne sont pas soumis à la condition d’une tectonique des plaques. Certes, cette tectonique y contribue le plus souvent et tu as parfaitement raison, mais le principale fait demeure la condition de remontées magmatiques… J’espère que nous pourrons échanger nos points de vue souvent à l’avenir car j’apprécie beaucoup tes connaissances.

    au plaisir de te lire
    cordialement

  8. rebonjour Yves,

    Ce petit complément d’information concernant mon premier commentaire qui te répondait. Je voulais aussi traiter du point des minéraux présents dans certaines météorites par exemple les chondrites qui proviennent de la surface de petits astéroïdes aussi vieux que le système solaire mais qui étaient dépourvus d’activité tectonique. Ce type de météorite contient principalement du silicate ( la tranquillityite en est un ). Donc, en résumé il existe plusieurs modes de création de minéraux : ceux dérivants de la tectonique des plaques comme tu nous l’as si bien démontré et une création de minéraux différentes mais réelle sur les astéroïdes dont le mode opératoire reste encore des plus théoriques.

    cordialement

  9. Toujours content de pouvoir en partie répondre à certaines questions que chacun peut se poser ;)
    Francis a bien complété bien sûr et il n’y a pas de raisons de ne pas échanger connaissances ou idées bien sûr.
    Difficile aussi de "simplifier" et "vulgariser" la science aussi : j’ai préféré parlé des plaques et volcanisme que chacun connaît plus ou moins sans préciser l’activité de subduction ou de remontée magmatiques, plus compliquées ! Notons aussi qu’une grande partie des roches sont créées par simple sédimentation (dépôt et durcissement) de matières différentes en surface et sous l’eau. Il y a donc aussi obligatoirement des différences entre une planète ayant connu l’eau un jour et une qui ne n’a jamais connue… (ou probablement n’importe quel fluide – des océans d’azote liquide ou de méthane doivent interagirent différemment sur leur milieu que l’eau par exemple…).
    Pour l’Isotropie, c’est logique si on considère que tout est né d’un bigbang : toute la matière primordiale de l’univers y a été créée et il est donc logique qu’en gonflant, cette matière (et celle qui est ensuite créée chimiquement et nucléairement dans les soleils) se retrouve partout dans l’univers. Là où je suis un peu moins d’accord c’est sur " quelque soit la partie de l’univers que l’on observe, on y remarque les mêmes choses "… en effet, ce n’est pas une chose que nous observons dans la réalité, y compris sur notre planète : la répartition de la matière n’est absolument pas égale dans l’univers, même si elle existe en effet partout. Une matière ne peut être présente dans un endroit que sous forme de particules : invisible donc, alors qu’une autre peut être beaucoup plus répandue dans un secteur que dans d’autres… Impossible d’observer la même chose donc suivant l’endroit où l’on se trouve (et c’est heureux d’ailleurs : l’univers n’est pas uniforme et identique partout !).
    amitiés, yves

  10. Bonsoir Yves,

    Nous avons pour ainsi dire, fait le tour de la question. Je partage en tout point tes réserves concernant l’isotropie, je n’avait cité cette définition ( univers semblable quelque soit la direction dans laquelle on l’observe ) qu’au sens général du mot puisque telle en est la définition exacte.

    merci pour ces échanges

    cordialement

  11. Coucou c encore moi ..en réfléchissant l’autre soir à cette question de …ne pas trouver partout les mêmes éléments…me suis donnée une image …

    bon un peu rustique mais il vaut mieux ça qu’une explosion de kamikaze..

    quand on éclate ou fait exploser plusieurs pastèques rassemblées……en un seul endroit…….de différents compositions il y a bien sûr à droite et à gauche des tas de morceaux qui sont semblables mais aussi des endroits où il n’y a QUE des morceaux intérieurs de pastèques ou autres et d’autres des croutes des épluchures …
    donc bien sûr ce ne sont pas les mêmes éléments qui se trouvent partout …dans mon cosmos de parterre….
    Alors mon big bang c cela…(si ça se trouve il y a eu plusieurs big bang qu’est ce qu’on sait??) . et voilà les galaxies, les planètes et les soleils…etc.etc…et les vides qui se trouvent dispersés dans le cosmos…mais pas de façon égale…..c normal….vu la déflagration inégale….
    alors mes amis …qu’en ^pensez vous??

    Amitiés
    Cap..

Les commentaires sont fermés.