3 commentaires sur “Le programme lunaire russe

  1. Alors les Russes vont se retrouver à la place des américains et avoir de la visite impromptue ou attendue??…de qui vous savez??…avec un martinet?,….allez oust?…..
    cap

  2. Les "moujiks", c’est pas le martinet, c’est le knout !… Quant à se laisser expulser, je demande à voir !… ( Mais les US aussi ont dû négocier leur retour sur l’orbite basse ( ou de 24 heures [36800 kms] pour les satellites de télécom. …)

    Il fallait de toutes façons s’y attendre : Poutine est un ambitieux qui ne peut laisser scléroser la science des "Maîtres de l’Espace" !… Il lui faut donc réoccuper le terrain concédé dans les années 70, maintenant que le RosKosmos ( entreprise cosmonautique de Russie) dispose des financements et des technologies qui ont fait défaut au GlavKosmos ( cosmo. soviétique ) !… Le Kremlin n’est maintenant plus gêné par la Tchétchénie ou la Géorgie, "tient" l’Asie grâce à l’Organisation de Sécurité de Shanghaï ( OSS !) et la Sibérie avec ses gisements de gaz et de pétrole !… Il construit un nouveau cosmodrome à Vostotchny ( sur le fleuve Amour ) et s’en est "fait offrir" un, tout équipé , en Guyane ( française) !…

    Quant aux lanceurs, l’URSS avait mis au point plusieurs fusées, quasiment sans rivales sauf la "Saturn V" !… La R7 "Sémiorka" de Korolev est toujours en service, et le lanceur le plus économique de lHistoire, puisqu’il avait mis sur orbite ( presque ) tous les satellites depuis "Spoutnik" !… Il en existe 20 versions, dont le "Soyouz-Frégate" français ( enfin, Européen ) !… à ses côtés, la "Proton" , lanceur lourd spécialisé pour les satellites géostationnaires de télécom. et qui propulsa toutes les sondes spatiales robots, notamment lunaires !… Reste "Energya" qui n’a connu que deux lancements faute de budget … mais parfaitement au point !… Et la mythique "N-1" de Korolev que celui-ci n’a pas pu terminer , faute de décès !… Mais aujourd’hui, cette super-fusée serait réalisable, la technologie des moteurs nécessaires étant depuis 40 ans totalement maîtrisée !…

    Bref, les Russes peuvent quand ils le veulent donner une "descendance" aux "chenillettes" robots "Lunokhod" (1970-1973) … qui, sans les retards, auraient pu jouer les paparazzis lunaires en allant tirer le portrait des astronautes des "Apollo" !… Mais aussi ( question de finances ) , se décider enfin pour des alunissages habités !… Et donc, reprendre le programme initial, qui prévoyait la création d’une première base permanente au fond d’un des cratères , voire d’un premier noyau d’une ville ( "Galaktyka" ) !…

  3. Merci évhémère, vous êtes aussi une mine d’informations
    C’est incroyable la culture historique spatiale, ufologique et ..tous azimuts que vous possédez.
    J’en aurais pour plusieurs vies à faire tenir tout cela dans mon petit cerveau, mais en tous cas à chaque fois on en apprend et ça me va bien :)
    Bonne soirée.

Les commentaires sont fermés.