3 commentaires sur “Le programme lunaire russe

  1. Alors les Russes vont se retrouver à la place des américains et avoir de la visite impromptue ou attendue??…de qui vous savez??…avec un martinet?,….allez oust?…..
    cap

  2. Les « moujiks », c’est pas le martinet, c’est le knout !… Quant à se laisser expulser, je demande à voir !… ( Mais les US aussi ont dû négocier leur retour sur l’orbite basse ( ou de 24 heures [36800 kms] pour les satellites de télécom. …)

    Il fallait de toutes façons s’y attendre : Poutine est un ambitieux qui ne peut laisser scléroser la science des « Maîtres de l’Espace » !… Il lui faut donc réoccuper le terrain concédé dans les années 70, maintenant que le RosKosmos ( entreprise cosmonautique de Russie) dispose des financements et des technologies qui ont fait défaut au GlavKosmos ( cosmo. soviétique ) !… Le Kremlin n’est maintenant plus gêné par la Tchétchénie ou la Géorgie, « tient » l’Asie grâce à l’Organisation de Sécurité de Shanghaï ( OSS !) et la Sibérie avec ses gisements de gaz et de pétrole !… Il construit un nouveau cosmodrome à Vostotchny ( sur le fleuve Amour ) et s’en est « fait offrir » un, tout équipé , en Guyane ( française) !…

    Quant aux lanceurs, l’URSS avait mis au point plusieurs fusées, quasiment sans rivales sauf la « Saturn V » !… La R7 « Sémiorka » de Korolev est toujours en service, et le lanceur le plus économique de lHistoire, puisqu’il avait mis sur orbite ( presque ) tous les satellites depuis « Spoutnik » !… Il en existe 20 versions, dont le « Soyouz-Frégate » français ( enfin, Européen ) !… à ses côtés, la « Proton » , lanceur lourd spécialisé pour les satellites géostationnaires de télécom. et qui propulsa toutes les sondes spatiales robots, notamment lunaires !… Reste « Energya » qui n’a connu que deux lancements faute de budget … mais parfaitement au point !… Et la mythique « N-1″ de Korolev que celui-ci n’a pas pu terminer , faute de décès !… Mais aujourd’hui, cette super-fusée serait réalisable, la technologie des moteurs nécessaires étant depuis 40 ans totalement maîtrisée !…

    Bref, les Russes peuvent quand ils le veulent donner une « descendance » aux « chenillettes » robots « Lunokhod » (1970-1973) … qui, sans les retards, auraient pu jouer les paparazzis lunaires en allant tirer le portrait des astronautes des « Apollo » !… Mais aussi ( question de finances ) , se décider enfin pour des alunissages habités !… Et donc, reprendre le programme initial, qui prévoyait la création d’une première base permanente au fond d’un des cratères , voire d’un premier noyau d’une ville ( « Galaktyka » ) !…

  3. Merci évhémère, vous êtes aussi une mine d’informations
    C’est incroyable la culture historique spatiale, ufologique et ..tous azimuts que vous possédez.
    J’en aurais pour plusieurs vies à faire tenir tout cela dans mon petit cerveau, mais en tous cas à chaque fois on en apprend et ça me va bien :)
    Bonne soirée.

Les commentaires sont fermés.