4 commentaires sur “UNE ÉTRANGE RENCONTRE DANS LES ANNÉES 30

  1. Un cas intéressant rapporté par l’ami Jean Marc Gillot. À noter pour ceux qui n’auraient pas lu sa page consacrée à l’ufologie que Gillot défend la théorie des voyageurs temporels. Nos visiteurs pour ne pas interférer sur le futur auraient décidé de ne jamais prendre contact avec nous et donc, ne révélerons jamais leur identité ni leur technologie. C’est une idée qui se défend même si l’on est en droit de penser de prime abord que leur futur est déjà écrit et qu’il leur est et sera toujours impossible de le modifier quoi qu’ils puissent faire. Plus simplement, si nos visiteurs modifiaient un tant soit peu notre présent, cette modification ferait partie de leur histoire avant même qu’ils ne viennent nous rendre visite.Mais là nous entrons dans le paradoxe avec toutes ses arcanes!

  2. oui, c’est sûr que là nous entrons directement dans les paradoxes ,ce que préfèrent les scientifiques Quantiques ! créer un évènement sans qu’il ne soit créer ou qu’il ne touche pas le passé alors qu’il en vient ……. l’oeuf ou la poule ? denez666

  3. La théorie de  » l’œuf et la poule  » est une approche de la question. Le fait que le futur ait déjà eu lieu sous entend que nos actes ne sont pas anodins ni libres, affirmation qui peut soulever bien des controverses mais qui pourtant semble évidente. Si les êtres de l’an 5000 vivent selon un certain mode c’est que nos agissement des plus anodins aux plus complexes ont influencé leur temps. On pourrait donc considérer que nos actes « présents » et « à venir » sont d’ores et déjà tout tracés. Le passé, le présent et le futur, vision ou perception humaine sans doute erronée ne pourraient être qu’une seule et même chose. Dans ce cas, les êtres de l’an 5000 existent déjà de même que ceux de l’an 10000 ou 100000… Et rien ne leur permettrait de modifier la teneur des évènements de l’an 2012 ou suivants. Seules opportunités de fuite, les univers parallèles ou alternatifs avec un temps différent. Chaque réalité serait donc figée dans un temps qui lui est propre, temps qui ne peut en aucune façon interférer avec le temps d’une autre réalité sauf en admettant que cela génère un nouvel univers… Dans ce cas l’intervention d’un futur sur un passé ne serait pas impossible mais les résultats ne seraient pas visibles dans notre temps, donc invérifiables.

Les commentaires sont fermés.